Play your time
Français
Panier
Votre commande 0 articles
Total ttc -
LIVRAISON OFFERTE A PARTIR DE 100€

La mécanique des hommes

18/05/2021 dans Tendances
Du premier jouet au dernier bolide, les hommes ont besoin de comprendre comment cela marche pour être séduits. Y compris en horlogerie.

Le cadeau de la fête des pères est un casse-tête. Bien sûr, il y a toujours l’option parfum, grand cru ou polo dans une autre couleur que l’année dernière. Mais si l’on veut marquer le coup, le toucher au cœur, lui faire énormément plaisir, le champ des possibles est tout de suite plus restreint. L’idéal si notre budget n’était pas, lui aussi, limité, ce serait une voiture, une moto, un gros joujou avec de la mécanique sous le capot.

En effet, même adultes, les hommes conservent une âme de gamin dans leurs rapports aux objets. Pas plus hauts que trois pommes, ils mettaient déjà en pièces leurs jouets pour savoir comment ils étaient faits de l’intérieur. Puis, ce fût la trottinette, le vélo, la mobylette ou le scooter – voire les quatre à quelques années d’intervalle -, qui ont fini par être renversés sur la selle et le guidon afin de comprendre le système de transmission d’un mouvement entre roue, chaîne et pignon.

Après, ils n’ont pas forcément continué de mettre les mains dans le cambouis car le mécanisme de leur première voiture était beaucoup plus complexe. Mais ils sont restés curieux du sujet et, par extension, ils continuent de récolter quelques informations sur l’origine, la composition, la réalisation, les caractéristiques et les performances de tout objet qu’ils achètent… Jusqu’à 77 ans et même plus.

En habillement par exemple, les vendeurs racontent que les hommes ne sont pas particulièrement sensibles aux questions de mode ou de tendances. Mais qu’il suffit souvent de faire glisser la conversation sur l’histoire de la marque, ses traditions et savoir-faire pour commencer à accrocher leur attention. Et d’enchaîner sur les spécificités techniques, l’originalité ou la solidité de ses produits pour finir de les convaincre.

De fil en aiguille, c’est ainsi que les consommateurs masculins s’attachent davantage à certaines griffes que les femmes. Que les plus aisés en viennent parfois à craquer pour une première chemise en sur-mesure et, un essayage après l’autre, prennent l’habitude de s’habiller de pied en cap sur les conseils d’un tailleur ou d’un bottier qui a le chic pour leur content des secrets de fabrication, tout en prenant leurs mensurations.

C’est aussi en raison de brevets, prouesses et autres limites repoussant l’impossible, que les gars de tout âge se sont piqués d’un intérêt supérieur pour les joujoux high-tech que sont les ordinateurs, téléphones et autres assistants personnels.

C’est également pour son caractère minutieux, compliqué et performant à la fois, qu’ils sont nombreux à vouer une grande passion à l’horlogerie. Il y a de la logique dans ces rouages et, en même temps, du mystère tant son fonctionnement est incompréhensible à l’œil nu. Et ne parlons pas des montres Klokers et leur design original, qui chahutent les standards du secteur avec des cadrans qui donnent l’heure à la place des aiguilles… Assurément, voilà un cadeau qui sort des sentiers battus, qui est calibré pour plaire aux hommes.
 
 
Texte : Frédéric Martin-Bernard
©filrouge-automobile.fr, exposition "Des jouets et des hommes" 

Sur le même sujet

Lien maternel à toute heure
Accueilarticle blog