Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Play your time
Français
Panier
Votre commande 0 articles
Total ttc 0 €

Le temps de respirer

26/06/2020 dans Votre temps
La cohérence cardiaque ?
« Un petit exercice de respiration qui fait un bien fou » vous rétorquerons ses pratiquants au quotidien. Évidemment, comme toute méditation, on ne ressent pas les bénéfices dès la première fois. Et puis cela demande un peu d’entrainement, une certaine concentration et un environnement très calme. D’aucuns parlent de la règle du 3, 6, 5 pour commencer. Trois fois par jour, cela consiste à adopter une respiration plus profonde, dite en fréquence 6, avec seulement 6 inspirations/expirations par minute, sur une durée de 5 minutes au maximum. L’idée est de tenir chaque mouvement – inspirer ou expirer – pendant 5 secondes. Pour le cerveau habitué à être sollicité en permanence, il peut être difficile de rester focaliser sur sa respiration. Aidez-vous de votre montre Klokers pour commencer !

L’objectif de l’exercice est d’influer sur la variabilité cardiaque, cette capacité qu’a le cœur à accélérer ou à ralentir ses battements afin de s’adapter à l’environnement corporel. Lorsque tout va bien, que nous sommes dans des situations apaisées et agréables, il a été observé que celui-ci se met au diapason de ce ressenti positif. Il prend son temps, accélère et décélère avec harmonie et profondeur : la fréquence cardiaque dessine alors une sinusoïdale ample et régulière. A l’inverse, dans des moments négatifs – colère, peur, tristesse, stress… -, son signal est incohérent et chaotique.

En 1983, le physiologiste russe Evgeny Vaschillo a été le premier à constater l’influence bénéfique d’une respiration profonde sur le rythme cardiaque chez des cosmonautes et, plus tard, des enfants asthmatiques. Au début des années 1990, ses travaux ont été repris par plusieurs chercheurs américains. De l’autre côté de l’Atlantique, un HeartMath Institut a même vu le jour et de nombreux programmes ont été développés autour de la gestion du stress et la régulation émotionnelle. En France, le médecin, nutritionniste et psychothérapeute David O’Hare a récemment publié un livre sur le sujet - Coherence Cardiaque 365 aux Éditions Thierry Souccar -, et développé un site  avec une multitude de conseils, ateliers et applications pour se ménager des parenthèses temporelles en diverses occasions.

Dans nos quotidiens plus trépidants les uns que les autres, vécus à vive allure du matin au soir, au travail comme dans le privé, s’astreindre à ces plages personnelles de calme et de respiration contrôlée permet de réguler le stress et l’anxiété, de favoriser l’intuition et de prendre de meilleures décisions grâce à cet équilibre émotionnel stabilisé. A long terme, on parle aussi d’une amélioration de la qualité du sommeil, d’une diminution du risque de diabète et des maladies cardiovasculaires… Quelque part, il s’agit de réapprendre à écouter son corps, ses horloges internes. De se réapproprier quelques minutes à intervalles réguliers pour ne pas avoir la fâcheuse impression que le temps nous échappe.

Les bienfaits de la cohérence cardiaque s’estompant entre trois et six heures après chaque exercice, il est vivement recommandé de s’y adonner 3 fois par jour. Et de ne plus tarder puisque c’est à la portée de tous.
 
Texte : Frédéric Martin-Bernard
Photo : Mokoti Tonn Unsplash 

Sur le même sujet

L'ivresse des profondeurs
Accueilarticle blog