Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Play your time
Français
Panier
Votre commande 0 articles
Total ttc -
CODE HAPPYMUM : 1 BRACELET OFFERT

Lien maternel à toute heure

27/04/2021 dans Tendances
Dans la plupart des pays, on fête les mamans en mai. Parfois avec le même style de bouquet d’une année sur l’autre… Dont elles ne nous tiennent jamais rigueur, forcément.
 
La fête des mères ne date pas d’hier. Dès l’Antiquité, les Grecs célébraient la divinité Rhéa - ou Cybèle -, mère de Zeus et de tous les Olympiens. Quant aux Romains, ils honoraient Mater Matuta, déesse de l’aube et de l’enfantement, à l’occasion de la fête des Matraliae (du latin « mater » qui signifie « mère » en latin) se déroulant dans la première quinzaine de juin, à l’approche du solstice d’été.
 
Des siècles plus tard, on attribue à Napoléon l’idée de saluer de nouveaux les mater familias en France. Mais la version moderne de cette célébration vient des Etats-Unis où, en 1907, une jeune fille demanda aux autorités locales d’instaurer une journée en l’honneur de toutes les mamans. La sienne venait de disparaître dans les premiers jours de mai… Un siècle et quelques années plus tard, une majorité de pays s’appuie toujours sur cette story américaine et célébre les mères de famille lors du deuxième dimanche du cinquième mois de l’année, soit le 9 mai en 2021.
 
L’Espagne se démarque en les fêtant toujours le premier dimanche de mai. Tandis qu’en France et pléthore de pays francophones, on se cale toujours sur le dernier jour de repos dominicale du même mois lorsque celui-ci ne tombe pas à la Pentecôte. Sinon, la fête des mères est reportée au premier dimanche de juin… Un véritable casse-tête cette tradition ? Après, nul ne s’étonnera que d’aucuns se trompent toujours de date. Ou qu’ils s’y prennent toujours à la dernière minute et courent chez le fleuriste !
 
En général, les Britanniques sont plus prévoyants pour les célébrations. Du Mother’s Day (ou Mothering Sunday au Royaume-Uni) à Halloween en passant par la Saint Valentin, ils planifient davantage les événements festifs avec des retombées commerciales. Est-ce parce qu’ils sont plus pragmatiques, moins désorganisés ? Ou parce qu’ils n’ont tout simplement pas la même culture des fleurs – au propre comme au figuré - que sur le pourtour du bassin méditerranéen ?
 
Ces brassées printanières de toutes les couleurs touchent n’importe quelle mère au cœur, même si ce sont plus ou moins les mêmes que l’année dernière. Et toutes les précédentes. Vous pourriez éventuellement tenter de les cacher un minimum dans votre dos au moment de sonner à la porte afin de créer la surprise. Ou alors renouveler le genre avec une montre qui symbolise parfaitement ce lien maternel qui perdure à toute heure. Un cadeau plus personnel qui, en prime, ne se fanera pas dès le jour suivant.
 
 
Texte : Frédéric Martin-Bernard 
Accueilarticle blog