Françaisfr | Englishen
montre klokers

L’histoire de la montre

Depuis la nuit des temps, l’homme a toujours cherché à mesurer le temps qui passe. Différents outils de mesure ont alors été créés au travers des décennies et des civilisations comme le gnomon (simple bâton planté dans le sol, projetant son ombre dans une direction différente selon l’heure du jour) ou encore le cadran solaire. Des instruments plus sophistiqués, comme l’horloge ou la montre, ont ensuite vu le jour.

Petite définition pour commencer. Une montre est un instrument de mesure du temps, qui se porte sur soi. Une montre diffère d’une horloge, d’une pendule ou de tout autre instrument de mesure du temps par le fait qu’elle peut être emportée lors de déplacements sans que son fonctionnement soit altéré.

Qui fut l’inventeur de la montre ?

Difficile de le dire avec certitude. La montre telle que nous l’entendons aujourd’hui, dérive tout naturellement de l’horloge mécanique qui, peu à peu, diminue de volume, et qui devient une horloge de table avec l’invention du ressort moteur. Elle est alors déplaçable sans que le transport arrête son mouvement.

Les premiers horlogers étaient des artisans (serruriers, armuriers, orfèvres) qui n’avaient pas peur de repousser les limites de l’existant pour créer de nouvelles pièces sortant de l’ordinaire. On peut sans aucun doute imaginer que ces constructeurs de montres aient voulu exercer leur talent en proposant des objets temporels de plus en plus complexes, et de plus en plus petits. La taille de l’horloge de table fut de plus en plus réduite, de sorte à ce qu’elle devint si petite qu’elle finit par pouvoir être portée au cou ou dans une bourse : la montre était née.

Les premières montres datent de la fin du XVème siècle

Les premières montres datent de la fin du XVème siècle (environ 1480). On attribue pourtant souvent cette invention à un horloger de Nuremberg, Peter Hele ou Henlein, qui conçut de très petites horloges au début du XVIe siècle (vers 1510). La boite de ces premières montres a longtemps eu une forme ovale, d’où leur surnom d’œuf de Nuremberg. Elles s’aplatissent progressivement pour donner les montres à gousset.

Jusqu’au début du xxe siècle, le modèle de montre le plus répandu est la montre de poche (ou à gousset)qui est portée dans une poche ou bien encore attachée à l’extrémité d’un ruban ou d’une chaînette.C’est en 1904 que la montre-bracelet est inventée par le français Louis Cartier et le suisse Hans Wilsdorf. Les montre-bracelets sont alors essentiellement portées par les sportifs et la clientèle féminine.

L’évolution de la montre

Au xxie siècle, la montre-bracelet se démocratise. Jusque dans les années 20, les montres ont des mécanismes à remontage manuel : il faut retendre le ressort manuellement tous les jours. Les montres automatiques vont bouleverser cela en 1926 avec l’ajout à leur mécanisme d’un rotor retendant le ressort lors du mouvement du poignet.

Mais il faut attendre 1957 pour voir la première révolution dans l’univers des montres : l’apparition des montres électriques, ne nécessitant ni remontage manuel, ni secousses pour fonctionner. Ce nouveau produit gagna rapidement la popularité qu’on lui connaît, surtout auprès des sportifs.Cette invention sera suivie en 1969 de la seconde révolution : la création de la première montre à quartz.

Et klokers ?

klokers offre des montres Swiss Made à quartz avec bracelets et accessoires interchangeables. Les klokers portent en elles toute l’histoire de la montre, puisqu’on peut les porter traditionnellement au poignet, mais aussi en montre de poche ou encore posées sur un bureau façon horloges de table. Variez les usages et créez votre propre style !

Les montres klokers affichent le temps d’une manière originale.

Ce ne sont plus les aiguilles qui tournent mais le cadran lui-même !

bouton découvrir


Publier un commentaire