Michel Siffre et la relativité du temps | klokers blog
Françaisfr | Englishen
aa

Michel Siffre et la relativité du temps

A 10 ans, quand on lui demande ce qu’il veut faire plus tard, Michel Siffre répond « chercheur dans des grottes ». Ce qu’il ne sait pas encore, c’est que, plus tard, il mènera la plus grande expérience souterraine et biologique humaine de son époque, et découvrira alors les notions de relativité du temps et d’horloge biologique.

S’isoler pendant deux mois, seul, dans un glacier souterrain des Alpes du Sud, pour l’étudier. Vaste programme ! Michel Siffre a alors 23 ans et est devenu spéléologue-géologue quand il décide de s’installer à 130 mètres sous terre, où la température est négative et l’humidité avoisine les 100%. Un vrai petit cocon. Michel Siffre est désormais libre de tout repère temporel. C’est le début des expériences « hors du temps ».

En isolation totale, sans repères temporels, ni rythmes sociaux comme les repas ou l’alternance jour/nuit, que reste-t-il pour se repérer dans le temps ? Rien… Michel Siffre expérimente une perception du temps différente, perturbée. Il cherche ce qu’est le temps dans un espace intemporel.

Il ne semblait vivre qu’un seul et long jour : « J’avais l’impression d’être immobile, et pourtant je me savais entraîné par le flux ininterrompu du temps. » A l’annonce de sa sortie le 14 septembre, il pensait être le 20 août. Le temps tel qu’il le percevait s’écoulait presque deux fois moins vite que le temps réel. En l’absence de repères, c’est notre cerveau qui fabrique le temps. Sans évènements précis, l’humain ne retient rien, il ne peut donc pas se souvenir du temps qui s’est écoulé. (cf. article – le temps semble passer de plus en plus vite)

Michel Siffre n’a pas résolu le mystère de la déconnexion entre temps physiologique et temps psychologique. Il en est arrivé à cette conclusion : « C’est le problème du temps psychologique. C’est le problème des humains. C’est quoi le temps ? On ne sait pas. »

C’est aussi grâce à cette expérience qu’on a découvert l’horloge biologique humaine. Mais tout ça, c’est une autre histoire qu’on vous racontera dans un prochain article.

Publier un commentaire