Le monde invisible de l'infiniment petit | klokers blog
Françaisfr | Englishen
watchmaking

Le monde invisible de l’infiniment petit

Il est un monde que les humains ne peuvent voir. A l’œil nu du moins. Ce monde invisible recèle de mille curiosités minuscules. Un fil à coudre, la patte d’une araignée, de la poussière… Grossis des milliers de fois, ils révèlent les détails d’une toute autre histoire : des formes, des couleurs, des textures comme sorties tout droit d’un film de science-fiction.

L’échelle de ce monde fascinant fait d’atomes, de neutrons et autres petitesses relève du micromètre et du nanomètre. Assemblés, ils forment de grandes choses et constituent toute matière du règne animal, végétal ou minéral.

L’horlogerie aussi a son infiniment petit. Le « jeu », distance entre deux composants, incarne bien ce monde microscopique et exigeant. Il permet aux composants de s’entraîner les uns avec les autres en évitant les frottements. Les trois disques de KLOK-01 tournent seulement si les composants du cadran se situent dans une concentricité de 40 microns. Autrement dit, si la totalité des centres se situe dans un cercle dont le rayon est précisément de 40 microns. Mieux vaut être précis !

Autre exemple de cette extrême précision : pour que le diamètre de KLOK-01 soit de 44 mm, chaque pièce du cadran a une tolérance minime de  plus à moins 5 microns. Quant aux traits du cadran, ils mesurent 90 microns. Mais à cette échelle, il n’existe plus d’instrument de mesure.

Le savoir de l’horloger entre alors en jeu… Lorsque la vue ne suffit plus, l’horloger l’associe au toucher de manière à « toucher les distances ». Et si ça ne suffit toujours pas, il y a le bruit. Le métier d’horloger est manuel mais aussi intellectuel : lorsqu’il ne peut pas voir, l’horloger imagine et donne des estimations. Le savoir-faire de l’horloger, c’est aussi le savoir-voir, le savoir-sentir, et le savoir-entendre. Une affaire de détails, de justesse, et d’entraînement ! Et dans un monde où chaque micromètre est compté, l’enjeu est de taille…

Commentaires

  1. herminie 1 juillet, 09:31

    bel article, le résultat est là réussite totale. Continuez dans cet esprit et rigueur.

  2. klokers 3 juillet, 10:01

    Merci pour les encouragements Bruno ! On essaie tous les mois de trouver des sujets qui pourraient intéresser nos Time Travelers, alors merci de ce commentaire !

Publier un commentaire