Françaisfr | Englishen

Seth Godin, l’homme qui nous invitait à penser autrement

Tee-shirt coloré, veste de costard, crâne rasé et lunettes pop : Seth Godin débarque avec son sourire XXL.

Godin est présenté tantôt comme gourou du marketing web, entrepreneur à succès, blogger réputé, et j’en passe.
En quelques chiffres clefs, Godin, c’est 18 livres dont 13 best-sellers, tous traduits dans plus de 35 langues, c’est un blog qui compte parmi les 500 les plus lus dans le monde, c’est le 1% des vidéos les plus téléchargées de la conférence Ted. Rien que ça.

Mais c’est aussi et surtout un monsieur qui nous invite à penser autrement, à bousculer les codes, à dépasser les conventions, à affirmer notre singularité.

Le marketing, Seth, il connaît bien. Il s’est d’abord lancé dans la création de sa propre start-up, Yoyodyne, qui proposait des services marketing innovants pour des marques internationales. Sa start-up fut finalement rachetée par Yahoo pour 30 millions de dollars.
Il crée ensuite le concept de « permission marketing ». Pour faire simple, désormais, pour proposer quelque chose au consommateur, il faut lui demander la permission. A une époque où la télé et ses publicités omniprésentes ne laissent que peu de choix au consommateur, pour lui, sur internet, la pratique doit être différente. Et dans une webosphère où la célérité est reine, Seth Godin propose de s’arrêter cinq minutes et réfléchir à notre message. Inspirant.

Chez klokers, Seth Godin, c’est sacré. Son livre Nous sommes tous singuliers, fait partie des déclencheurs de la création de klokers. Sans prétendre marcher dans les traces d’un tel auteur, force est de constater que son message fait écho aux valeurs constitutives de la marque. Se réapproprier son temps, et vivre à son rythme.
Tout au long de ce livre se construit le message clef : affirmons notre singularité et notre personnalité !
C’est pour lui la seule véritable façon de vivre dans un monde en tel mouvement. Et comment ? En prenant le risque de proposer nos idées, de lier des relations sincères avec les gens, d’innover en trouvant des solutions originales, de réinventer les choses : « […] L’expertise vous donne la perspicacité de réinventer ce que tout le monde tient pour acquis comme étant la vérité. »

Le mot de la fin : « Il nous faut désormais soutenir la singularité, […] et si vous le voulez, devenir vous-même singulier. »
Alors on se lance les Time Travelers ?

Publier un commentaire