Montre Swiss Made, label et explications

Le label « Swiss Made » constitue aujourd’hui la seule véritable référence dans le domaine de l’horlogerie, et permet de garantir la présence du savoir-faire Suisse dans la confection de la montre. Ce label traduit une exigence en termes de qualité, d’un point de vue technique et esthétique.  Aujourd'hui, une ordonnance fédérale fixe les conditions pour qu'une montre puisse se prévaloir de ce label.

Quels sont les critères du label Swiss Made ?

L’ordonnance du Conseil fédéral suisse du 28 août 1992 définit un cahier des charges dans lequel sont listées toutes les exigences techniques du label « Swiss Made ».

La Fédération horlogère a engagé en 2007 un processus de renforcement du Swiss Made horloger, en normalisant l'utilisation du nom "Suisse" pour les montres, dans un document connu sous le nom d'"ordonnance Swiss Made".

Cette démarche a pour objectif de garantir la crédibilité du label et de l’indication géographique « Suisse », de garantir la satisfaction du consommateur en assurant une certaine exigence de qualité pour le produit labellisé et de préserver la réputation de la tradition horlogère suisse. Tout cela, dans le but de prévenir les potentiels abus.

Le principal changement amené par ce renforcement consiste à préciser un critère de valeur minimum sur la montre et non plus uniquement sur le mouvement. Ainsi, pour être estampillée Swiss made, une montre doit dorénavant satisfaire à l'exigence de 60% minimum de valeur suisse.

Les exigences précédentes comme l'incorporation d'un mouvement suisse, l'emboîtage et le contrôle final en Suisse sont maintenues. Cependant, la définition du mouvement suisse passe aussi à 60% minimum de valeur suisse (contre 50% précédemment).

La nouvelle ordonnance Swiss Made est entrée en vigueur le 1er janvier 2017.

Est désormais considérée comme montre suisse, la montre :

  • dont le mouvement est suisse
  • dont le mouvement est emboîté en Suisse
  • dont le contrôle final par le fabricant a lieu en Suisse
  • dont 60 % au minimum du coût de revient sont générés en Suisse

Un mouvement est considéré comme suisse s’il a été assemblé en Suisse et contrôlé par le fabricant suisse, et dont 60 % au minimum du coût de revient sont générés en Suisse.

Sa fabrication doit aussi être suisse pour 50 % au moins de la valeur de toutes les pièces constitutives (sans le coût de l'assemblage).

Vous pouvez retrouver plus de détails et définitions sur le portail du Gouvernement suisse.

Est-ce que toutes les montres suisses sont Swiss Made ?

Non, une montre peut être Suisse sans être Swiss Made si tous les critères ci-dessus ne sont pas remplis. Par exemple, si le produit est assemblé en Suisse mais que plus de 50% de la valeur des pièces constitutives n'est pas fabriqué en Suisse, alors le produit en question ne pourra pas prétendre au label.

Les montres klokers

Entre la mode et l’horlogerie, le Swiss Made et la French Touch, klokers trace un sillon nouveau, à rebours des codes et au-delà des conventions. klokers propose des montres ; mais surtout beaucoup plus que ça.

Dessinées en France par notre directeur artistique et nos designers, les montres klokers sont ensuite assemblées et contrôlées en Suisse. klokers a choisis d’organiser sa production de manière à répondre aux exigences de la certification « Swiss Made », véritable référence mondiale en matière d'horlogerie qui incarne le savoir-faire et l'innovation et garantit la qualité.

Le défi est d'autant plus grand pour les montres klokers qui proposent des mises en scènes du temps innovantes et qui impliquent des mécanismes spécifiques pour assurer le bon fonctionnement de la montre.

Montre Swiss Made

 DÉCOUVRIR LES MONTRES KLOKERS